« Nous devons être le changement que nous voulons voir dans le monde » – Gandhi

 

Si le changement ne peut se faire sans l’implication de chacun, c’est qu’il doit commencer par nous-mêmes. Le siècle dernier, nous sommes passés d’une consommation basée sur la nécessité à une surconsommation basée sur le désir et aujourd’hui, nous nous dirigeons vers une consommation forcée. C’est qu’à force de courir après le dernier cri, nous avons dévalorisé et délaissé tout un éventail de  produits de qualité et en apparence bénignes, nos actions ont empiété sur nos valeurs humaines.

Peu à peu ont disparu de nos quotidiens, la confiance en soi, la solidarité, l’entraide, l’union, la justice, « faire bien les choses » pour laisser place aux doutes, à  l’individualisme, à l’égoïsme, au« vite fait »… Nous avons dérivé vers le « combien on a », alors que nous faisions avec ce que nous avions. Nous avons troqué le noble et le durable contre le tape à l’œil et le jetable.

« Tu as 2 choix dans la vie : accepter les choses comme elles sont ou prendre la décision de les changer » -Sidney Friedman

En sensibilisant sur l’importance de la solidarité et la réduction des déchets, assobiya aimerait que ses concitoyens se réapproprient les valeurs humaines comme le partage, le beau, le durable, la qualité!

Concrètement, cela demande de changer un mauvais réflexe : « je jette et je rachète » , par “je répare et je garde” ou je recycle et j’utilise” ou encore “je récupère et je revalorise”

Nous ne pouvons plus nous penser séparés de ce qui nous entoure car nos réflexes auront un impact significatif sur l’environnement. Nous sommes tous au courant des dégâts que nous engendrons via nos déchets et le second raisonnement demande  un cheminement personnel que chacun d’entre nous devons prendre pour ne plus consommer aveuglément.

Plus nous allons revaloriser les choses et plus nous allons développer des valeurs morales et sociales qui vont changer notre vision du monde, dès lors, notre sensibilité à l’autre sera une responsabilité plus qu’une simple conviction.

 

« Un esprit sain sur une terre saine » -Azzéddine Bendahmane